• + CHRONIQUES DE NOS VENDANGES +

     Troisième semaine :              troisième journée,              quatrième journée et cinquième journée

    Nous continuons les remontages des cuves et la surveillance des densités. Pendant quelques jours se sera le seul travail, mais pas le moindre.  Nous pensons qu'avec un tel potentiel, il est important d'être le moins interventioniste dans les chais.

    Les Blancs, Rosés et Clairet finissent doucement leur fermentation.

     

    Pour vous permettre d'avoir une vision plus précise de ce millésime, nous vous communiquons les résultats du laboratoire de Grézillac (récapitulatif de toutes les analyses effectuées dans les dernièrs jours pour des centaine de vignerons), proche de chez nous, dans lequel nous faisons analyser tous nos vins.  Même si ce compte-rendu est très technique, vous comprendrez très vite le potentiel énorme de ce millésime.  

     

     

     

     

            

     

              CENTRE OENOLOGIQUE DE GREZILLAC   

                      Maturité au 05 octobre 2010

     

     

     

     

     

    MERLOTS:

    Beaucoup de MERLOTS seront récoltés cette semaine. La maturité technologique est atteinte dans la plupart des cas.

    Des analyses faites au laboratoire à Grézillac permettent de qualifier le potentiel polyphénolique selon la méthode de la faculté d'Œnologie de Bordeaux dite : méthode GLORIES.

     

    Ces données, réalisées à la demande de particuliers, montrent une richesse exceptionnelle en anthocyanes totales qui dépassent 2000 mg/l et souvent 3000 mg/l alors qu'en année normale nous trouvons de bons résultats à partir de 1500 mg/l.

    Même si l'extractibilité de ces anthocyanes reste à ce jour à un mauvais 50%, cela donnera des vins finis à la teneur rarement atteinte sur merlot de plus de 1200 à plus de 1500 mg/l d'anthocyanes.

     

    Cette richesse s'accompagne toujours de sucrosité, de volume en bouche, d'arômes et bien sûr de ce qui est la première qualité du vin de Bordeaux : sa couleur.

     

    La maturité des pépins a rarement atteint un stade aussi abouti qu'en 2010. La contribution des tanins de pépins à la richesse polyphénolique totale est en dessous de 25% et même souvent en dessous de 20% alors qu'une bonne année nous nous contentons de 35%. . Cela signifie que nous aurons beaucoup de tanins de pellicule pour une belle structure du vin et peu de tanins amers et astringeants venant des pépins peu murs.

     

    Le potentiel qualitatif des MERLOTS se confirme.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :