• + BREVES DE ... CHAIS +

    Début d'année qui démarre fort dans les chais, la reprise des expéditions se faisant très tranquillement nous avons plus de temps et moins de stress pour nous occuper de nos vins.

    Nous avons mis en bouteille nos vins frais... effectivement les températures de ces derniers jours ne donnent pas très envie d'ouvrir une bouteille de Rosé! Mais en rupture sur notre dernier millésime, nous avions besoin d'avoir en stock de notre Bordeaux Rosé et de notre Bordeaux Clairet pour les inconditionnels de ces vins.              Chose faite ils sont disponibles depuis!                                            Nous avons aussi mis notre Entre-Deux-Mers en bouteille, moins marqué par la saisonnalité, vous pouvez le déguster dès maintenant!            Toujours dans le souci de vous offrir des vins aux arômes préservés, cette première mise de l'année 2012 a été faite par un prestataire, equipée d'une machine plus technique  et plus précise que la notre sur l'apport de l'oxygène. Cela permet de mieux protèger les vins de l'oxydation au moment de la mise en bouteille, l'oxygène ennemi n°1 reduit la durée de vie et la fraicheur de ces vins.

    Après plusieurs dégustations avec notre oenologue Pascal Poussevin, nous avons finalisé les assemblages de nos Cuvées Design, Prestige et Le Barry qui seront mis en bouteilles à la fin du mois. Nous espérons que ce millésime 2010 tiendra toutes ses promesses, ce que nous goûtons à aujourd'hui  est tout simplement superbe!

    L'élevage des 2011 se poursuit, nous avons soutiré les vins en cuves. A la fin de la vinification les vins sont chargés de nombreuses particules les rendant troubles. Jour après jour, ces particules en suspension se déposent au fond des cuves, il devient alors  aisé de les séparer du vin "propre". Ces soutirages sont réalisés plusieurs fois pendant  l'élevage. Mais c'est un exercice qu'il faut manier avec précaution, car le risque est d'oxyder (le contact avec l'air serait trop fréquent) le vin. Il perdrait de sa fraicheur aromatique et pourrait se "decharner" en perdant de sa puissance aromatique. Là comme ailleurs, tout est une question d'équilibre.                                    Aprés cette opération, nous avons fait analysé nos cuves et réajuster les sulfites.                  Nous avons aussi "ouillé" nos barriques contenant ce nouveau millésime, remplies courant Décembre. Régulièrement il faut faire les "niveaux" des barriques, pour que le vin soit toujours en contact avec le bois et non avec l'air, toujours dans un souci d'éviter les oxydations. 

     

    Voilà ces premières semaines bien utilisées, et nos vins bien en place! 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :