•  

     

    + CHRONIQUES DE NOS VENDANGES +

    5 Sept 8ième jour

    Après quelques heures de sommeil bien méritées (très peu d'heures de repos entre ce samedi et ce dimanche), la matinée fût consacrée à arpenter toutes les parcelles avec nos oenologues. 72 heures après l'orage, nous devons décider de la suite des opérations. Toujours le même dilemme : pouvons-nous attendre? comment les grappes vont-elles se comporter?  pouvons-nous nous fier aux prévisions météorologiques?

     Nous décidons de ramasser les parcelles qui ne pourront pas attendre pour faire nos rosés et nos clairets. Cela permettra d'avoir des vins avec des petits degrès et de belles acidités. Si le temps nous le permet nous continuerons en fin de semaine par d'autres parcelles dans la plaine qui ont trop souffert des pluies abondantes.

      

    6 Sept 9ième jour

    Nous rentrons donc les parcelles sélectionnées pour faire notre rosé. Deux pressoirs sont remplis dans la journée pour une macération de 6 heures, et une préssée de 2h30 environ.

    En suivant nous remplissons un pressoir pour faire notre Clairet, nous laissons macérer toute la nuit pour obtenir des jus plus concentrés et plus charpentés.

      

    7 SEPT 10ième jour

    Nous pressons ce matin le pressoir de Clairet que nous avons laissé macérer toute la nuit. Ces jus comme ceux des rosés sont maintenus à 5° et nous laissons déposer les bourbes tranquillement.

    Toujours difficile de contrôler et réguler les températures de toutes ces cuves en même temps. Notre installation a ses limites, limites auxquelles nous sommes confrontés quotiennement...surtout cette année vendangeant très tôt, nous connaissons des témperatures élevées la journée mais aussi la nuit. Cela n'aide pas!

    La fermentation des blancs continue, elle dure normalement une huitaine de jours.

    La brume tombée toute la journée sous une chaleur moite et les averses de cette nuit nous donnent, malheureusement, raison. Il fallait vendanger ces parcelles et continuer vendredi.

      

      

    8 SEPT 11ième jour

    Nous avons rentré les trois couleurs même si nous avons qu'une cuve de rouge pour l'instant. Cela veut dire qu'il faut être sur les trois "fronts" en même temps. Jonglage avec le matèriel, avec le personnel et avec le temps pour ne délaisser aucune cuve.

    Nous débourbons les cuves de Rosés et de Clairets, toutes les particules en suspension (les bourbes) dans les jus se sont déposés au fond des cuves, elles sont enlevées comme pour les blancs. 

     Nous faisons de petits remontages sur la cuve de rouge rentrée samedi : nous arrosons le chapeau (pépins, peaux) qui se forme en haut de la cuve avec avec les jus  qui sont en bas  pour qu'il y ait un contact entre ces jus et ces particules. Mais cette année comme les peaux n'étaient pas arrivées à maturité, nous n'effectuons que des petits remontages de 5 minutes pour éviter d'extraire des tanins trop verts et durs. 

      

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    François B.
    Dimanche 11 Septembre 2011 à 14:07

    Bonjour

    Aïe Aïe Aïe ! je vous souhaite bon courage et  que vos efforts soient récompensés. J'attends déjà votre cuvée blanc Design !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :