•  

    + CHRONIQUES DE NOS VENDANGES +

    18 SEPT 20 ième jour

    Dimanche ou pas il faut être présent. Et le travail ne manque pas!

    Nous devons piger nos barriques, plusieurs fois par jour. D'aprés Pascal Poussevin notre oenologue, il faut piger à chaque fois que nous passons devant!!! Bien sur cela est impossible, mais  nous effectuons  ce travail trois fois par jour minimum.  Nous cassons le chapeau formé en haut de la barrique, pour que le jus puisse être en contact au maximum avec les graines. La fermentation en barrique apporte beaucoup au vin, une meilleure intégration du bois.

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

     

      

    Il faut aussi s'occuper des dernière cuves rentrées, nous faisons de nombreux remontages car c'est lors de cette première phase de fermentation que la couleur va se fixer, tout l'interet de mettre les jus le plus en contact avec le chapeau des cuves. Nous surveillons aussi les températures pour maintenir les cuves autour de 22°, il faut freiner cette phase (qui s'accelère si les températures sont élevées) pour faire des remontages le plus longtemps possible.

    Pour les cuves qui sont en milieu de fermentation, nous stoppons les remontages, l'alcool présent à ce moment-là extrait les tanins des pépins et cette année ils ne sont pas assez mûrs, donc nous n'accentuons  pas ce procédé naturel.

    Nous surveillons aussi les fermentations de nos rosés, clairets, nous bâtonnons les cuves de blancs soutirées.

    Journée bien remplie pour un Dimanche et pour un seul homme car nous avons laissé au repos le reste de l'equipe. Demain sera un autre jour...tout aussi chargé!

      


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :