• Avec tout le respect que je dois à Edmond Rostand, auteur de cette citation, je ne crois pas que cela soit si simple...Nous le saurions!!!!!

    Nous aurions pu aussi intituler cet article :     "j'vous ai apporté des bonbons, car les fleurs (de vigne) c'est périssable"! 

    Oui la vigne fleurie, nous savons votre surprise lorsque nous évoquons cette période. Elle fleurie en même temps que le jasmin. Bien sûr il est peu probable qu'un jour vous receviez un bouquet de fleurs de vigne,  à part croisé le chemin d'un vigneron en plein "burn out" saccageant sa récolte future...

     

    notre jasmin

     

     

    Ses fleurs sont fines, fragiles, si discrètes qu'il faut s'y "pencher" pour les apercevoir! Pour que cette période se déroule dans les meilleures conditions, la fleur  a besoin de températures supérieures à 20°, pas trop de pluie. Vous vous souvenez du mois de Juin 2013 (pluie et froid), il lui faut tout l'inverse.

    La fleur de vigne

     

     

    On évoque le parfum de cette fleur (par milliers sur les parcelles) en fin de journée ensoleillée, comme le jasmin qui exalte ses senteurs à ce moment-là... pour notre part nous n'avons jamais rien senti de cela, simplement si vous mettez le nez dans une grappe un parfum très léger, très délicat s'en dégage, mais de là à embaumer toute la campagne viticole...

     

    Puis comme toutes les fleurs, elles fanent (nous vous avions dit qu'elles étaient périssables), le capuchon constitué des pétales fanées tombe et laisse le pollen "voyager". c'est l'auto-pollinisation.  Si le capuchon ne tombait pas, s'accrochait désespérément, il emprisonnerait le pollen, altérant la fécondation et provoquant la coulure et le millerandage, comme l'année passée. C'est pourquoi un peu de vent à cette période, nous ne disons pas non! Et nous sommes servis cette année. Les fleurs ainsi fécondées deviennent grain de raisin. D'où l'importante de cette phase dans le vignoble, assurance  de quantité, nous en aurons besoin de beaucoup d'autres, mais celle-ci est primordiale.

     

    Les graines se forment

     

    C'est aussi un indicateur, à partir de la mi-floraison, on peut calculer la période des vendanges.  100 jours après, toujours dans l'absolu,espérant avoir des conditions météorologiques futures  "normales". Nous avons "passé fleur", alors à vos sécateurs, prêts, partez pour le compte à rebours!

     


    votre commentaire
  •  

    + RIEN NE SERT DE COURIR ...+

    Lorsque nous sommes rentrés de notre périple en Amérique du Nord, début Mars,  avec l'arrivée des beaux jours, tout le vignoble était en effervescence. Nous allions connaitre le millésime le plus précoce depuis ... de nombreuses années après surement le 2013 le plus tardif. Les vendanges seraient "pliées" début septembre, on allait voir ce qu'on allait voir!!!!

    Et puis voilà, le mauvais temps est revenu, avec de la pluie, des températures pas encore estivales, et beaucoup de vent. Nous sommes repartis à la recherche de la Fenêtre pour pouvoir traiter. L'avance s'est reduite comme "peau de chagrin" ...non pas...sous le soleil, mais au contraire, sous les conditions météorologiques difficiles.

    Les premières fleurs ont été vues il y a longtemps maintenant sur des secteurs très, très précoces, pour le reste, la météo plus clémente ces derniers jours a favorisé son apparition. Nous croisons les doigts pour que rien ne vienne contrarier son passage. Après s'être alarmés du mauvais temps qui faisait penser à un (mauvais) remake de 2013, les "grosses" chaleurs annoncées pour les prochains jours pourraient nous inquiéter,  pas bénéfiques pour cette "satané fleur"!!.

    J'écrivais l'année dernière un article intitulé "JAMAIS CONTENTS" ici : c'est que l'Exercice est délicat, encore et toujours et  à jamais, à la merci des conditions météorologiques. Aucun écart n'est bénéfique, car tout est une question d'EQUILIBRE!

      

     

     

    La fleur sur différentes parcelles

       

    Dans le vignoble même si nous revenons à un rythme de croissance normal, les travaux s'enchainent : levage, epamprage, travail des sols. Et ce rythme va continuer longtemps...

     

    Passage de griffes dans les plantes

      

     

      Travail du sol

     

    Epamprage du cœur du pied 

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    + C'EST RE(PARTI) MON LOUP! +

    Non, non vous ne vous êtes pas trompés d'article... celui-ci commence comme le dernier avec simplement un diminutif différent.

    Pour tous les intimes du vignoble, tous les amateurs de  la Cuve à Mon Loup, tous nos hôtes ayant  déjà couché dans notre chambre La Cuve à Mon Loup ... Mon Loup n'a plus de secret ... c'est moi! Et cette injonction pourrait être celle de Joël au début de la saison à la réouverture de notre maison d'hôtes.

    Cela fait maintenant presque trois semaines que nous accueillons à nouveau dans nos trois chambres, des hôtes d'ici et d'ailleurs et que nous recommençons à nous "tricoter" des souvenirs: un couple d'américains adorables, une jeune japonaise qui nous a laissé un délicat origami, des anglais ayant traversé la France pour remplir leur coffre de nos bouteilles, de très sympathiques alsaciens venus fêter  un anniversaire malheureusement sous la pluie en cette fin Avril, un couple de  catalans émerveillés par la ville de Bordeaux, un jeune portugais avec une jeune libanaise vivant à Londres avec un planning de dégustations dans le vignoble à faire pâlir beaucoup de dégustateurs professionnels et j'en oublie déjà...

      

      

    la delicatesse d'un serviette en papier

     

     

    Découverte de notre vignoble, dégustation de nos vins, cocooning dans nos chambres, petits déjeuners toujours fort appréciés, itinéraires dans l'Entre-Deux-Mers,... C'est bien reparti : tout mettre en oeuvre pour que ce séjour soit, peut-être pas inoubliable nous n'avons pas cette prétention, mais qu'il soit très, très agréable! 

     

     

    Bouquets pour les chambres, pour les tables du petit dejeuner 

     

     

     les roses du jardin

     

    Pour bien commencer la journée 

     

    Nos trois chambres  vous attendent La Cuve à Mon Loup l'originale, La Design la Contemporaine et la French Kiss le nid d'amour.

     

    La Cuve à Mon Loup

     

    La Design 

    la French Kiss

     

    Pour le lever de soleil, là nous pouvons rien pour vous! Une seule solution être debout tôt, très tôt!

      

     

    lever de soleil dans les vignes face à notre maison d'hôtes

     

     

      


    2 commentaires
  •  

    + C'EST (RE)PARTI MON KIKI !!! +

    Clin d'oeil à Christian dit KIKI, qui gère notre "flotte" de tracteurs...préposé aux traitements en particulier et au reste en général!

    La saison est à nouveau ouverte : tonte, travail du sol, traitement, nous sommes repartis... et vite arrêtés!

    Nous avions pu profiter du beau temps,il y ...longtemps maintenant (que le temps peut sembler long lorsque nous regardons la pluie tombée heure après heure)... pour tondre dans les rangs, et commencer le travail du sol. Le printemps bien installé nous avait  permis d'essayer, de regler, et enfin de trouver le bon materiel. Et patatras... il y a une semaine un orage  violent a amené 35 mm de pluie en une nuit et depuis pas de jour sans pluie!

     

     

     

    Essai du travail du sol

     

     

    Après de nombreux réglages cela fonctionne...au garage

      

     

    Ca marche mais impossible d'entrer dans les vignes pour traiter

     

     

    C'est re-parti... les sites météorologiques n'ont plus de secret pour nous (les pessismistes, les optimistes, les spécialistes de la pluviométrie), les angoisses de ne pouvoir entrer dans les vignes, de ne pouvoir traiter à temps reviennent comme de vieux démons, le casse-tête pour organiser les journées, pour plannifier le travail devient quotidien. 

    La donne est simple, lorsqu'il pleut plus de 20mm, lorsque la vigne pousse plus de 20cm, il faut traiter. La saison demarre fort : 35 mm + plusieurs journées avec de la pluie, il faut y aller!                 Mais quand??? Mais quand aurons-nous une journée sans pluie, sans  vent?                             Mercredi nous semblait être une fenêtre acceptable. Mais encore fallait-il pouvoir entrer dans les vignes, en particulier là où nous nous avons commencé le travail du sol! Ce serait à mourir de rire, si nous n'avions pas des enjeux si importants... car nous nous sommes démenés pendant plusieurs jours pour arriver à travailler les sols sur certaines parcelles et nous ne pouvons plus y entrer maintenant pour traiter!!!      La solution qui restera exceptionnelle nous l'espérons, louer un enjambeur pour traiter ces parcelles.

      

      

      

      

    Nous le disions un peu plus haut : la saison demarre fort!


    votre commentaire
  • + UNE PIZZA, UNE LE BARRY ET DES AMIS... +

      

      

    "un splendide ensemble de produits..... merci la pizza delice de Reims, et bien sûr pour relever le défi à Sandrine et  Joel  de le gagner sans problème avec ce produit d'exception!!!!!" Patrick

      

      

    Voilà maintenant quelques jours que Patrick, un amateur de vin plus qu'éclairé, un épicurien comme nous les aimons, nous a envoyé cette photo sur notre page FB pour nous faire partager son plaisir du moment.

    Quelle joie pour nous !!! Bousculer les codes, être à la recherche du plaisir et de rien d'autre, oser les associations improbables aux moments non- conventionnels...

    Oui, oui, oui  et encore oui! Notre Le Barry peut accompagner une pizza un vendredi soir partagée avec des amis! Nous dirons même qu'Elle ne doit être que cela ... du partage (bon d'accord nous ne vous dirons rien si vous la gardait rien que pour vous mais...), et du plaisir simple, pas compliqué, presque brut!

    Lorsque nous vous parlons de vins de copains, de vins casse-croute, de vins sans prétention si ce n'est d'accompagner un joli moment, voilà la plus belle illustration. Alors merci à Patrick pour cette joie et ce sentiment si bon en  te lisant: c'est pour que vous viviez de  tels moments  que nous faisons tout cela ...et les partager un tout petit peu, par le petit trou de la lorgnette,...de l'appareil photo NOUS ADORONS!!!

    A travers cette photo et son commentaire, c'est comme si nous bouclions la boucle. Un sentiment de travail accompli!

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique