• Lorsque "compliqué" ne rime pas avec "mauvais"!

     

      

    Et  heureusement ... car dans la viticulture,   combien de millésimes ont été menés à bien sans complications, essentiellement climatiques? Combien de fois nous nous sommes inquiétés, croyant ne jamais atteindre  cette fameuse maturité? Et surtout combien de millésimes se sont déroulés sans problème, sans incidents?

    Mais là comme pour la météo, nous avons une mémoire très sélective et très courte. En se retournant un tout petit peu, nous pouvons faire des comparaisons frappantes.                                          Un tout petit retour en arrière:  2012, fin Aout nous n'étions pas "fiers", nous nous demandions si nous allions vendanger tellement  la véraison était hétérogène. Et septembre a apporté son lot de belles journées, de nuits fraiches permettant d'avoir une jolie récolte et qu'à aujourd'hui nous soyons très satisfaits de nos 2012!

    Nous sommes à  un mois et demi des vendanges, à approximativement, bien sur il y  du retard comme pour les fruits et les légumes de cet été, mais en 45 jours il peut se passer tellement de choses...il est sincèrement impossible de diagnostiquer la qualité de ce millésime. Quantitativement il y aura des manques, dues à la coulure et aux orages de grêle mais cela n'impacte en rien la qualité des raisins qui restent. Et des vignobles n'ont pas été touchés, des cépages sont moins sensibles que d'autres à la coulure... nous ne pouvons pas généraliser là non plus. 

    Alors s'il vous plait, croyez encore dans les chances de ce millésime, qui n'en sera que meilleur après toutes ces  complications ... nous aurons réussi là où tout le monde pensait que nous allions échouer et nous en sourirons dans quelques mois comme nous le faisons aujourd'hui en repensant au millésime 2012.

     

     

     

     

     

     

    Photos prises aujourd'hui... plutôt prometteur pour un millésime "pourri" dixit LIBERATION d'aujourd'hui et les pronostics désastreux passés en boucle hier sur EUROP 1 .

    Coupez la radio, ne lisez plus ces soi-disant spécialistes, venez-vous promenez dans les vignobles, interrogez vos vignerons préférés,  prenez connaissance des  blogs de vignerons qui vous ferons vivre de l'interieur ce millésime si compliqué.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :