•  

    L'atelier 

    CUVE EN FERMENTATION

     

                

    + CHRONIQUES DE NOS VENDANGES +

      Deuxième semaine : deuxième journée

    Pas de vendange aujourd'hui, le temps toujours aussi clément et les raisins sains nous permettent d'espacer les jours de récolte. Nous pouvons ainsi travailler dans nos chais dans de très bonnes conditions.

    Pour les premières cuves de Rouge, le travail est de surveiller les températures et de refroidir si besoin. Nous ne sommes pas équipés électroniquement, il faut donc effectuer manuellement toutes ces opérations plusieurs fois par jour.

    Pour les Blancs, les Rosés et Clairets les fermentations continuent. Les levures "mangent" les sucres pour les transformer en alcool. Pour que cette transformation ait lieu il faut du sucre, de l'azote présents naturellement et de l'air.                                          Nous aérons les jus pour apporter aux levures l'oxygène nécessaire. Dans ce chai aussi le contrôle des températures se fait manuellement et s'il y a besoin nous installons des drapeaux dans les cuves (même système que pour nos radiateurs domestiques).

    Toutes ces opérations sont répétées durant 5 jours, le temps pour les jus de se transformer en vin.

     

          L'atelier

    Drapeaux: système de refroidissement

     

     

    L'atelier

              Prise de température de nos "Clairets"


    votre commentaire
  •  

    L'atelier

    + CHRONIQUES DE NOS VENDANGES +

      Deuxième semaine

    Nous attaquons les rouges avec presque 15 jours d'avance sur nos prévisions. Il est vrai que nous n'avions pas imaginé un été aussi sec et un mois de septembre à l'identique.

    Plus de 8 hectares ont été ramassés principalement nos coteaux cultivés en bio cette année, ces vignes sont toujours plus précoces que nos autres parcelles dans la plaine.    Cette première vendange est réservée aux  Cuvées Le Barry et Design : de forts degrés, une grande acidité avec de petits rendements. Tout est là pour réaliser de très beaux vins de garde.

    La machine qui vendange notre vignoble est equipée d'un égreneur, une avancée technologique exceptionnellement . Seules les graines sont amenées dans les chais, plus besoin de table de tri. Elles sont  déversées dans un fouloir pour être "fouler",  puis elle sont acheminées directement dans les cuves. Ces cuves sont maintenues entre 5 et 8° pour une stabulation à froid. Cela va permettre pendant une semaine d'extraire la couleur et les arômes : le jus restant en contact avec les peaux.

    Pendant ce temps les Blancs, Rosés et Clairets sont partis en fermentation... 

    L'atelier

    Les graines, sortant du tombereau, déversées dans le fouloir.


    votre commentaire
  • + CHRONIQUES DE NOS VENDANGES +

      Sixième et septième jours

    Nous laissons nos jus au frais, aucune intervention ce week-end sur la vendange de cette semaine.

    Par contre après avoir fait le tour des parcelles durant ces deux jours et à la lecture des dernières analyses effectuées, nous prenons la décision de commencer à ramasser nos rouges en début de semaine. Les raisins souffrent du manque d'eau, de la chaleur des dernieres semaines, nous croyons qu'il n'est plus nécessaire d'attendre...au contraire.

    Nous préparons donc les chais pour recevoir cette vendange lundi toujours très tôt. Les témpératures annoncées en forte baisse vont nous permettre de vendanger toute la journée ( 6 h - 21 h).


    votre commentaire
  • + CHRONIQUES DE NOS VENDANGES +

      Cinquième journée

    Pas de ramassage aujourd'hui.

    Mais nous débourbons les jus des Rosés et Clairets. Comme pour les blancs, l'intérêt est de séparer le liquide des matières solides pour obtenir des jus limpides et empêcher la formation d'arômes végétales contenus naturellement dans ces bourbes. Ces bourbes seront elles aussi filtrées pour obtenir des jus supplémentaires.

    Aprés cette opération les jus sont maintenus à 8° en attendant le début des fermentations.

    Les Blancs comme les Rosés et Clairets, nos "vins frais" sont vinifiés dans des cuves en ciment dans un chai à part.

    IL est tombé quelques millimètres de pluie cette nuit et aujourd'hui, pas assez et trop tardivement pour avoir un impact sur la prochaine vendange des rouges.


    votre commentaire
  • + CHRONIQUES DE NOS VENDANGES +

      Quatrième journée

    Vendanges des Rosés et Clairets : Pas de saignée cette année, le rapport jus/matière solide étant trop faible (les graines trop petites ne donneraient pas assez de jus), nous allons faire des Rosés et des Clairets de pressées.

    Nous avons commencé hier matin  toujours très tôt mais arrêté très vite à cause des températures encore très élevées. Nous avons préféré vendanger seulement quelques heures chaque matinée pour récolter des raisins à bonne température. Les arômes des Merlots s'alourdissent s'ils sont ramassés à plus de 15°, et pour ces vins nous avons besoin de l'inverse, d'arômes vifs et frais.

    Nous avons réalisé trois pressoirs : 2 de Merlots et 1 de Cabernets Francs. Pour les Rosés nous remplissons les pressoirs et pressons aussitôt la totalité du jus. Pour les Clairets, nous laissons macérer 6 h et pressons ensuite. Les jus en contact plus longtemps avec les peaux prennent plus de couleur et plus de "charpente".

    Les jus récoltés sont descendus à 5° en attendant les débourbages comme pour les Blancs.

    Dernière journée de vendange pour cette semaine, tous nos "vins frais" ont été ramassés. les débourbages de tous nos Blancs ont été terminés aujourd'hui.

     


    votre commentaire